Université de Moncton

Campus de Moncton - Robert L. LeBlanc

Note biographique

Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences sociales (spécialisation en science politique) et son baccalauréat en droit de l’Université de Moncton en 1986 et en 1989 respectivement, Robert LeBlanc a occupé, de juin 1989 à juin 1990, le poste d’auxiliaire juridique auprès de la Cour suprême du Canada. Il a obtenu sa maîtrise en droit de la Queen’s University en 1994, où il a soutenu sa thèse intitulée « The Regulation of Commercial Advertising and the Charter : An Argument for Judicial Deference Under Section One». Il a été retenu comme chargé d’enseignement à la Faculté de droit de l’Université de Moncton en 1991 et y est maintenant professeur agrégé, et vice-doyen depuis 2005. Il a été rédacteur en chef de la Revue Égalité et vice-président de la Société acadienne d’analyse politique, et rédacteur en chef de la Revue de la common law en français. Membre du Barreau du Nouveau-Brunswick depuis 1994, il a contribué aux cours de préparation à son admission en prononçant des communications sur l’égalité des sexes dans la profession juridique. Il est l’auteur du livre Les sociétés par actions, de la série la Common law en poche, publié en 1998 chez les Éditions Yvon Blais Inc. (Cowansville, Québec) et Les Établissements Bruylant (Bruxelles, Belgique), sous la direction de Jacques Vanderlinden. Avec la professeure Marie-France Albert, il a publié en 1995 «La responsabilité financière civile des entrepreneurs au Nouveau-Brunswick» dans L’Environnement juridique de la petite et moyenne entreprise : perspectives comparatives (sous la dir. de M. Doucet et J. Vanderlinden), Bruxelles, Bruylant. Il a participé et a été meneur de jeu d’une importante rencontre de droit comparé sur le droit des sociétés, regroupant des professeurs et chercheurs d’Europe et d’Afrique. Il a notamment prononcé au fil des ans des communications sur la liberté d’expression, sur l’activisme judiciaire et la Charte canadienne des droits et libertés et sur la responsabilité civile des prêteurs pour des dommages à l’environnement. Il mène actuellement des recherches sur le principe du pollueur-payeur, s’intéressant notamment aux travaux de l’Organisation de coopération et de développement économiques et de l’Union européenne à son égard. Membre actif de la communauté juridique, il a, de 2001 à 2006, été membre du conseil d’administration de l’Association des avocats et des avocates de la région de Moncton et est maintenant, entre autres, membre du conseil d’administration du Service public d’éducation et d’information juridiques du Nouveau-Brunswick et membre du comité de la Division du Nouveau-Brunswick de l’Association du Barreau canadien sur l’éducation juridique permanente. À titre de vice-doyen de la Faculté de droit, il a régulièrement contribué aux travaux de la direction de l’Université de Moncton en matière de rédaction de politiques et de règlements, et a plus particulièrement participé à l’équipe de travail de l’Université de Moncton qui a négocié et rédigé la première convention collective entre cette dernière et les membres de son personnel enseignant contractuel à temps partiel.

 

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Partager
© 2020, Université de Moncton. Tous droits réservés.